LE PASSSEUR

LE PASSSEUR

Professeur Bernard Herzog - Médecine et Thérapies du Futur Connaissances et recherches pour améliorer Votre Santé et Votre Vie


Plaidoyer pour une médecine à face humaine

Couverture 1+¿re « Les ventes mondiales de médicaments sur ordonnance approchent les 500 milliards d’euros qu’il est bon de comparer au budget national français de 300 milliards. Le marché du médicament constitue, par le volume des affaires, sa croissance, sa capitalisation boursière, un des premiers marchés mondiaux, avec les ventes d’armes, de drogues, etc. Tout le système financier international est là, bien présent, face aux Etats qui sont bien obligés de mettre un frein souvent d’une façon arbitraire, voire aveugle, à son expansion.»

 

« Il est bon de souligner que la science n’a d’autre objectif que sa propre promotion. L’utilisation des scientifiques, par les différents groupes industriels, voire étatiques, n’a jamais été à vocation éthique ou morale. Il serait indispensable de déterminer les interactions entre les produits de synthèse utilisés chaque jour en pratique. Le danger principal réside dans ces interactions (Pr Paul Lechat, pharmacologue). En effet, la formation en chimie organique et en pharmacologie est particulièrement légère dans les facultés de médecine, ce qui fait dire au Pr Claude Béraud (Bordeaux) : « ceux qui ne consultent pas finissent, avec le temps, par guérir, ceux qui consultent courent des risques… ». 

« La formation en sciences fondamentales au cours des études est très insuffisante, notamment en chimie moléculaire et dynamique, a fortiori pour les professeurs. On peut découvrir, en tant que chimiste, des incompatibilités entre les molécules utilisées en thérapeutique ; certaines sont dangereuses et engendrent nombre de fois des intoxications irréversibles, voire mortelles. Les prescriptions associant ces produits constituent de GRAVES VIOLENCES aux organismes. »

« Le serment d’Hippocrate est violé quotidiennement et l’hypocrisie s’est installée malgré la déontologie officielle, ce que dénonçait déjà Montaigne : « Les médecins ne se contentent point d’avoir la maladie en gouvernement, ils rendent la santé malade, pour qu’on ne puisse en aucune saison échapper à leur autorité ». »

Dès les premières lignes, le ton est donné, notre ami, le Pr Bernard Herzog, qui compte parmi les plus grandes figures de la médecine moderne, met le doigt là où ça fait mal : l’argent qui gouverne le monde et n’a rien à faire de la santé. Bernard Herzog fait preuve d’une opiniâtreté, d’un courage et d’une force hors du commun pour résister à la vindicte des mafias (multinationales de la chimie, sectes pseudo- scientifiques, bandes politiques). Un livre utopique qui vous fera avancer dans votre construction personnelle, à lire de toute urgence pour rester éveillé.

Pierre ANDRILLON

Rédacteur en chef de la revue

« Votre Santé »

* Professeur Bernard Herzog –

Les dérives de la médecine

 

 

 

– Edition Guy Trédaniel - 2007

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents