LE PASSSEUR

LE PASSSEUR

Professeur Bernard Herzog - Médecine et Thérapies du Futur Connaissances et recherches pour améliorer Votre Santé et Votre Vie


Quelle est la meilleure prévention contre les épisodes infectieux parasitaires ou grippaux ?

Publié par Bernard Herzog sur 3 Octobre 2012, 08:49am

Catégories : #Traitements

7200469646_3dfb9a80bb.jpgPensez au chlorure de magnésium !

 

Nous avions au lycée, il y a de cela un bon demi-siècle, un professeur de sciences naturelles que l'on moquait pour son éternelle blouse grise, ses cheveux rares mal peignés, la grisaille qui l'entourait et ses propos écologistes avant la lettre.

Il se vengeait en agitant sous le nez des potaches non avertis une bouteille d'une solution   magique selon lui : « Vous riez de moi, mais je ne suis jamais malade, tandis que vous chaque hiver, avez le nez qui coule quand ce n'est pas les oreilles. Vous accusez la grippe et autres méfaits, alors prenez du chlorure de magnésium ! C'est un remède miracle ! »

Les décennies se sont succédées, et les informations semblables aussi rares qu'identiques, aussi il m'a été possible de vérifier que cette expérience contenait beaucoup de sagesse,  méconnue car le bon sens est devenu suspect voire anormal.... surtout si la méthode coûte presque rien !

La méthode de prévention consiste à acheter en pharmacie quelques sachets de chlorure de magnésium (poids net 20g à 1,40 € X 3 sachets) et les dissoudre successivement dans trois litres d'eau qui devront être consommés en trois ou quatre semaines. Certes le goût ne vaut pas un bon vin, et il ne faut pas en boire trop d'emblée ! Un tiers ou un quart de verre suffit au début et on peut aller en augmentant les doses. Les personnes trop pressées risquent des épisodes diarrhéiques plus ou moins désagréables. (Ajouter une liqueur rend le goût acceptable...)

L'anion chlore désinfecte le tube digestif : il faut en user prudemment.

Cette méthode en cas d'invasion bactérienne ou virale est la plus simple et la plus efficace.

3521514721_39e398545b.jpgLes virus et les bactéries s'infiltrent en général (la grippe par exemple) par voies aériennes donc les fosses nasales avant d'atteindre les poumons. Ils sont véhiculés par voie sanguine. Or le sang est filtré par les reins, le tube digestif et notamment le foie.

La glande hépatique va acidifier la bile ; tout le système digestif intestinal sera ainsi épuré par le chlore, les parois intestinales lavées. En conséquence, les nouvelles cellules vont naître dans un milieu aseptisé (turn over 48h). Les cellules nouvelles sont plus performantes.

Les reins après purification seront physiologiquement plus efficaces.

Les voies aériennes vont être aseptisées. Le magnésium va renforcer tout le système immunitaire. Son efficacité sera amplifiée et l'infection rapidement éjectée. Les virus seront tranquillement mis à la porte.

De façon générale, le magnésium est à prescrire systématiquement contre la fatigue, l'énervement, la colère, les infections, les plaies ouvertes, les décalcifications osseuses, au cours des grossesses (excepté le dernier mois), dans les suites de couches, les fractures osseuses, les maux de ventre, l'arthrose décalcifiante, etc...

Ce cation est indispensable à la vie. Les sols ont été dénaturés par une utilisation agricole intensive, de nitrates et de pesticides, ce qui a des conséquences sur la composition chimique des aliments ce qui explique qu'un grand nombre de nos concitoyens sont carencés donc vulnérables aux épidémies. A la vulnérabilité croissante avec l'âge s'ajoutent les multiples pollutions actuelles.

Un petit conseil : il ne faut pas prendre du chlorure de magnésium à la louche, mais dans une concentration faible au  début puis de plus en plus forte. Beaucoup d'affections comme la peste ou la spirochétose hémorragique, au moins à leur début, réagissent positivement à cette méthode qui s'avère également efficace dans les parasitoses digestives, les intoxications secondaires à des eaux souillées. On a rapporté de bons résultats dans le paludisme. D'autres sels de magnésium (gluconates, glutamates, orotates, pidolates) sont fréquemment conseillés. En cas d'infection ou de parasitose le chlorure est à privilégier pour son efficacité dans le combat à mener. Il active le système naturel de défense immunitaire de chacun en pareil cas.

 

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents