LE PASSSEUR

LE PASSSEUR

Professeur Bernard Herzog - Médecine et Thérapies du Futur Connaissances et recherches pour améliorer Votre Santé et Votre Vie


Les eaux alcalines

Publié par lepasseur-therapeute-herzog.over-blog.org sur 15 Octobre 2010, 21:46pm

Catégories : #Les Eaux

 

4815015492_cb0ef6b7b2.jpgProfesseur Bernard Herzog

Votre Santé n°127 mai 2010

 

Pour antidoter les terrains acides qui font le lit des cancers

Les premiers travaux scientifiques importants remontent à Charles Laville (1925). L’intérêt diagnostic dans le domaine médical fut étudié vers 1943 par le Pr Fred Vlès (Strasbourg). C’est dès 1948 que le Pr Louis-Claude Vincent, ignorant d’ailleurs les travaux de Vlès, fonde la bioélectronique sur des bases scientifiques. Ces travaux furent étayés par Janos Kemeny (professeur de biologie à Budapest) en 1953.

Plus près de nous, de nombreuses mesures seront effectuées par le Dr Jeanne Rousseau sur l’eau de pluie, l’eau de mer, l’humus, les végétaux, montrant des influences électromagnétiques des grandes manifestations cosmo telluriques (tremblements de terre, tempêtes, séismes, éruptions volcaniques …). Dès 1960, l’école allemande, avec le Pr Morel, donne une impulsion nouvelle à la bioélectronique grâce à des mesures beaucoup plus précises du pH.

  

L’erreur de Louis-Claude Vincent

Entre 1970 et 1976, avec l’aide du Dr Tran Van Hu, docteur es sciences en physique nucléaire, nous avons repris les travaux de Louis-Claude Vincent et nous sommes parvenus à une contradiction avec ses écrits : le cancer se développe sur terrain acide et non en terrain alcalin.

L’erreur de Louis-Claude Vincent vient du fait que ses mesures sur les cancéreux étaient effectuées en phase terminale. Le potassium intracellulaire sort des cellules en apoptose ce qui alcalinise considérablement le plasma sanguin.

Toutes les mesures effectuées en électrosomatographie et avec les technologies des systèmes non linéaires (Physioscan) depuis dix ans montrent que l’acidité augmente en permanence avec l’âge ce qui entraîne une déminéralisation dans les tissus organiques, notamment au niveau du squelette. Elle porte essentiellement sur le magnésium, le calcium, etc.

On retrouve l’acidose dans 90% de toutes les pathologies.

 

Les causes principales de l’acidose :

- les maladies de la civilisation actuelle conditionnées par une alimentation beaucoup trop riche en protéines carnées (viandes, poissons)en saccharose et en acides (vinaigre, etc.) ;

- les boissons enrichies en saccharose (type Coca Cola, limonade, jus de fruit …) ;

- les fromages et laitages en excès ;

- les céréales raffinées notamment les farines, trop blanchies ;

- le café, le thé, le cacao sont riches en purines entraînant la formation d’acide urique et d’urates ;

- les graisses raffinées sont également accusées d’être une des causes d’acidose ;

- le stress.

La société actuelle, compressant à l’excès le temps de travail induisant des rythmes non physiologiques, des agressions perpétuelles, entraîne des stress. L’anxiété, la peur, la fatigue conditionnent une hydrolyse de l’adrénaline et de la noradrénaline, ce qui déclenche une pluie d’acides forts d’autant plus importante que le stress ou la peur ont été trop vifs. 2

La pollution électromagnétique est de plus en plus fréquente dans notre civilisation et dans notre habitat, conditionnant des ruptures moléculaires avec formation de radicaux libres et libération de protons facteur d’acidification.

Il est déconseillé de vivre à côté d’un transformateur ; la toxicité des lignes à haute tension est lente par acidification progressive et installation d’un cercle vicieux induisant une carence en minéraux, notamment en magnésium, ce qui entraîne des baisses considérables d’immunité.

Plus il y a de toxines, plus le corps s’asphyxie, moins il élimine, plus la vitalité diminue ainsi que la résistance aux maladies et au stress.

 

Il faut éviter la confusion entre acidose tissulaire et acidose sanguine

On observe très peu d’acidoses sanguines plasmatiques, excepté dans certaines maladies évoluées comme la cirrhose hépatique, certaines tuberculoses pulmonaires ou des maladies rénales.

L’alcalose plasmatique s’observe en phase terminale, par exemple des cancers, en raison des apoptoses cellulaires massives.

L’électrosomatogramme offre la possibilité d’évaluer avec une bonne précision l’acidose péricellulaire. On pourrait dire que cette méthode dérivée des travaux de l’école soviétique permet de mesurer le pH des liquides péricellulaires (ce qui se passe dans l’eau de l’aquarium et non à l’intérieur des poissons. En comparant, les poissons aux cellules). Ce qui donne une idée de la physiologie cellulaire ou des organes. On retrouve, grâce à cet examen, les séquelles de lésions traumatiques anciennes mais surtout, au plan psychologique, les facteurs comportementaux consécutifs aux stress, aux peurs, aux traumatismes psychologiques : on observe la baisse d’activité au niveau des ouvertures visuelles, auditives, des rétractions musculaires, etc., l’état fonctionnel du cerveau limbique, hypophysaire, hypothalamique, etc., sont évalués avec fiabilité.

 

Les symptômes habituels de l’acidose :

- la fatigabilité matinale ;

- les perturbations du sommeil avec réveil nocturne entre 2 heures et 4 heures du matin ;

- les perturbations de l’appétit : boulimie ou l’inverse ;

- la constipation chronique ;

- les problèmes prostatiques chez l’homme (adénome) ;

- la peau grasse, notamment au niveau du visage, du cuir chevelu ;

- une mauvaise haleine matinale ;

- des transpirations abondantes, notamment en fin de nuit ;

- des douleurs musculaires ;

- des arthralgies :

- des problèmes rhumatismaux, etc ?

L’acidité fait le lit du cancer et toute une série d’autres maladies : mastoses mammaires par exemple.

 

Comment corriger le terrain acidifié ?

En privilégiant une alimentation harmonieuse, riche en légumes et en fruits biologiques, comportant des amandes, des fruits secs, les graines de lin, de sésame, de courge, etc.

Par l’hydratation régulière : il faut boire suffisamment d’eau avec un pH correct, chaque jour (1,5 litre). 3

L’école japonaise a montré que les eaux alcalines de qualité pouvaient neutraliser en partie l’acidification, préservant ainsi les réserves vitaminiques et magnésiques.

Par l’oxygénation et l’exercice physique.

Le métabolisme normal crée du gaz carbonique et de l’eau. Le gaz carbonique est un acide faible. CO2 +H2O CO3H2 Pour éliminer le CO2, il y a lieu d’effectuer de grandes respirations, un jogging, de faire du vélo, d’avoir au moins une demi-heure par jour d’activité physique, notamment une marche rapide d’au moins 20 minutes.

 

Les compléments nutritionnels

Il ne s’agit pas d’un luxe mais d’une nécessité avec l’alimentation actuelle : 70% à 80% des Français sont carencés en vitamines, en sels de magnésium. La prise quotidienne de compléments nutritionnels aide grandement au maintien d’une vitalité organique et d’une résistance aux infections, l’hiver notamment.

 

La gestion du stress et de la peur

Chacun doit s’accorder suffisamment de repos afin de retrouver le plaisir et la joie de vivre. Il faut sortir du tourbillon et de l’asphyxie dans lesquels la société actuelle, trop friande de bénéfices immédiats, plonge la majorité de la population.

Enfin, des travaux japonais ont montré que la prise quotidienne d’eau alcaline anti-oxydante peut apporter une compensation à l’acidose.

 

La notion de pH

L’eau est un électrolyte faible c’est-à-dire que les molécules d’eau ne se dissocient que très incomplètement en ions H+ et OH-

H+ = protons

OH- = comporte une charge électrique négative

H2O ↔ OH- + H+

La dissociation est réversible avec une constante d’équilibre qui dépend de la température, etc.

La dissociation des molécules d’eau joue un rôle capital en chimie des solutions aqueuses, et par voie de conséquence dans les milieux biologiques et nos organes.

La solution aqueuse dite acide contient un excès d’ions H+ supérieur à 10-7, c’est-à-dire un excès de protons.

Inversement d’une solution comportant un excès d’ion OH- est dite alcaline.

 

Boire de l’eau alcaline

L’observation de certaines populations sans cancer (Hunza de l’Himalaya) qui boivent des eaux alcalines a permis de considérer ces dernières comme un élément fondamental de préservation de la santé. La prise d’eaux alcalines est officiellement recommandée par le ministère de la Santé au Japon. Cette eau est fabriquée par un appareil simple qui permet, après une filtration des impuretés, d’obtenir une eau ayant un pH entre 7 et 10. L’ionisation de l’eau pour la rendre anti-oxydante est, de surcroît, enrichie par des micro-éléments de zéolite. C’est pourquoi certains naturopathes, en vue de la correction de l’acidose, ont vivement conseillé la prise quotidienne d’eau alcaline. 4

En ce qui nous concerne, sans nous opposer à cette conception, nous faisons remarquer que le corps comporte des bactéries acidophiles et d’autres basophiles. Il y a lieu de trouver une harmonisation entre l’alimentation industrielle actuelle, qui entraîne des maladies dégénératives, et l’alimentation d’autrefois, car nous ne pouvons plus cultiver nos jardins ni effectuer un retour en arrière comme certains écologistes le souhaitent.

 

La complémentation nutritionnelle

En s’appuyant sur les résultats de l’électrosomatogramme et des technologies des systèmes non linéaires (Physioscan), qui donnent avec une grande précision des renseignements sur l’acidification de nos différents tissus et organes, nous obtenons une idée indirecte de la physiologie et de la pathologie de ces derniers. Une complémentation nutritionnelle en magnésium et en vitamines nous parait actuellement être indispensable, et pour les sujets les plus atteints, il paraît utile d’avoir recours à une boisson alcaline et anti-oxydante, peut-être de façon discontinue par cures jusqu’à la normalisation des fonctions physiologiques. Le principe de précaution permet d’étendre ce souhait à un grand nombre de personnes qui le désireraient.

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents