LE PASSSEUR

LE PASSSEUR

Professeur Bernard Herzog - Médecine et Thérapies du Futur Connaissances et recherches pour améliorer Votre Santé et Votre Vie


Les amis naturels de notre santé : Camomille, Carotte

Publié par Bernard Herzog sur 7 Mai 2013, 15:04pm

Catégories : #Les amis naturels de notre santé

 

179864304_7785e09ee7.jpg Les amis naturels de notre santé  

La camomille

Connue de nos grand-mères, la camomille est une plante touffue. Ses feuilles et ses fleurs ont une odeur pénétrante, balsamique, agréable mais une saveur très amère.

Elle renferme entre 0,25 à 1% d’une essence contenant des esters angéliques et tigliques de l’anthémol et un principe colorant. Cette plante est amère, eupeptique, antispasmodique, stomachique, anti anthelminthique.

Elle est recommandée aux femmes aux règles douloureuses ; en infusion contre les vers des enfants mais aussi dans tous les problèmes digestifs, gastriques, coliques intestinaux.

Elle a des facultés anti inflammatoire notamment au niveau des paupières en compresse et dans les névralgies faciales et les migraines.

Jadis conseillée, en infusion contre les maux d’estomac et d’intestin, les règles douloureuses.

Utilisée également en décoctions, en bains de pied, en shampoing. C’était le fébrifuge des anciens.  

C’est également un excellent tonique général à utiliser dans certains états dépressifs, les inflammations des paupières mais aussi par voie rectale en lavement colique car cette plante est beaucoup moins agressive que le thym, elle apaise l’inflammation de la muqueuse.

En décoction, il faut compter 5 fleurs par exemple pour un bol d’eau.

6063232016_f2a42f9948.jpg

La carotte

Voilà une ombellifère dont la racine charnue est utilisée pour sa teneur en sucre (10% de glucides) et en vitamines B, C, D, E sa richesse réside surtout dans le pigment orange ; le carotène, un précurseur de la vitamine A, qui rend, dit-on, les femmes plus belles avec de jolies cuisses et une teinte du visage orangée.

On l’a recommandé dans tous les cas d’anémie, de faiblesse, de carence, de scorbut, et de rachitisme.

Il vaut mieux la consommer crue car les vitamines résistent peu à la chaleur ni à l’oxydation.

La carotte est vermifuge, adoucissante. Elle a une action apaisante et cicatrisante sur les brûlures, les ulcères, l’eczéma, les plaies. Les aviateurs et les marins, les automobilistes ont besoin d’une vue perçante donc de ce précurseur de la vitamine A (axérophtol).  

Il faut se méfier des cultures industrielles gorgées de pesticides, de conservateurs, le mieux est d’avoir un potager. Il faut un engrais très riche en nitrates par exemple de déjections de poules pour avoir une récolte valable, c’était le conseil de mon voisin un paysan dont les carottes étaient superbes à contrario des miennes plutôt maigres….

Je conseille le jus frais lacto-fermenté le matin et les carottes râpées fraîches le midi.

L’utilisation des cataplasmes est en beaucoup plus rare de nos jours.

L’utilisation de la carotte cuite contre les diarrhées des nourrissons et des enfants est à

souligner en association avec le caroubier : c’est le traitement le plus efficace des diarrhées.

La pulpe de caroube est le constituant principal de l’arobon. L’extrait d’écorce de caroubier est un puissant anti diarrhéique. Les 4/5ème de la graine de caroubier sont constitués par des mélanges de mannose, de galactose. N’oubliez pas les bananes écrasées et le riz pour les enfants aux intestins fragilisés.

En extrait alcoolique, l’utilisation du caroubier, comme laxatif à la manière du tamarin ou dans les infections des bronches anciennes, était classique autrefois.

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents